Les Démocrates

Démocrates de tout le pays, unissez-vous sur ce média social !

Participez !
Rejoignez la campagne
 
 

Ma principale raison de voter Bayrou

Partager la connaissance est une des composantes de la fondation de notre société humaine. Sur laquelle vont ensuite se construire les piliers du projet humaniste.

Dans un récent billet je vous donnais une des raisons qui expliquait mon adhésion aux idées de François Bayrou. Voici donc la deuxième et je crois bien que c’est la principale à mes yeux. Partager la connaissance est une des composantes de la fondation de notre société humaine. Sur laquelle vont ensuite se construire les piliers du projet humaniste.

Partager la connaissance c’est ce qui fait notre dignité d’hommes ou de femmes. C’est ce qui nous rend libres. Et pas assujettis !

François Bayrou était l’invité tout un dimanche de décembre dernier, de l’émission de Michel Drucker.

Image de prévisualisation YouTube

Regardez la lumière, l’étincelle dans les yeux du président du MoDem lorsqu’il s’exprime sur ce sujet. L’admiration qu’il éprouve pour Florence Devouard. C’est révélateur de son enthousiasme et de sa sincérité. Il sait détenir ici la clef d’ouverture vers une autre façon de faire de la politique. On sent chez lui l’impatience à le communiquer et le prouver à tous.

A mon avis, c’est ce passage-là de l’émission qui est le plus important, celui qui révèle sa personnalité non pas de seul enseignant, non pas de seul philosophe risquant alors de s’isoler dans une théorie utopiste, mais bien du véritable humaniste qu’il est. Celui qui s’inspire d’un Diderot du Siècle des Lumières et qui ne veut agir que pour l’accession à la connaissance de tous. Bien au-dessus des positions partisanes.

Si vous souhaitez découvrir un peu plus Florence Devouard, je vous invite à visiter son blog. Vous constaterez que son parcours est très riche.

J’y ai notamment trouvé un débat très intéressant sur la place des femmes dans le monde du virtuel, et leur contribution sur Wikipédia.

En tout cas, c’est un sujet que je complèterai bientôt car je voudrais faire le parallèle avec Google. J’y ai pas mal réfléchi avec l’aide des magnifiques billets d’Hervé Torchet sur tout ce qui est numérique. En particulier la BNF (Bibliothèque Nationale de France) qui risque justement de perdre son indépendance et d’être « achetée » par… Google ! Ce serait une épouvantable régression de notre liberté. J’y reviendrai.

Pour terminer sur ce qui m’a inspiré ce billet, et ce sera ma conclusion de ce jour, voici le commentaire que j’ai fait dernièrement sur le blog de l’Hérétique« La campagne du MoDem devrait consister à dire qu’il y a du bon partout et qu’il faut rassembler le meilleur de tous. C’est simple finalement. A ceux qui rétorquent que l’on veut donc manger à tous les râteliers, il suffit de dire que c’est parfaitement faux, puisque l’on veut que chacun profite des connaissances des autres. C’est cette fameuse « intelligence collective ». Le MoDem se veut un peu le Wikipédia de la politique. »

Retrouver cet article directement sur le blog de Françoise Boulanger en cliquant ici

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 
Modérateur du réseau
Facebook Twitter
 
Posté par gilco, le 11 août, 2011 à 14:33

Pour moi, ce sera le programme …..

Posté par Françoise Boulanger, le 12 août, 2011 à 09:55

« Jeune homme, prends et lis. Si tu peux aller jusqu’à la fin de cet ouvrage, tu ne seras pas incapable d’en entendre un meilleur. Comme je me suis moins proposé de t’instruire que de t’exercer, il m’importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes, pourvu qu’elles emploient toute ton attention. Un plus habile t’apprendra à connaître les forces de la nature; il me suffira de t’avoir fait essayer les tiennes. » Denis Diderot

Posté par gilco, le 12 août, 2011 à 10:06

Françoise Boulanger, merci pour le jeune homme.?
Je suis Bayrouiste mais j’attends le programme car je suis pour une EGALITE sociale, fiscale et pénale !!!
Je jugerai…..

Posté par Françoise Boulanger, le 12 août, 2011 à 10:19

En parlant de la contribution bénévole des internautes sur Wikipédia et de l’accès entièrement gratuit pour chacun : « Ce qui se fait là est quelque chose qui donne de l’espoir dans un nouveau monde ! » François Bayrou

Posté par luciolebrune, le 12 août, 2011 à 13:35

Bonjour Françoise, oui je suis comme le « jeune homme », j’attends le programme. J’ai d’ailleurs pré-commandé le livre qui paraîtra le 18

http://www.amazon.fr/2012-Etat-durgence-Fran%C3%A7ois-Bayrou/dp/2259216617/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1313148406&sr=1-1

En ce qui concerne l’égalité, je suis pour l’équité et pour l’égalité des chances. Mais l’égalité complète est dangereuse : à quoi servirait de faire des efforts (études, travail) dans ce cas si l’on a qu’à attendre des autres, puisque « l’égalité rélle » serait de redistribuer à parts égales toutes les richesses ?

Et ne parlons pas de ce fameux principe d’égalité qui voit des smicards payer des impôts pour que de très riches céréaliers bénéficient de subventions, pour que les milliardaires français « réfugiés fiscaux » à l’étranger puissent inscrire gratuitement leurs enfants aux lycées français tandis qu’on démantèle l’éducation chez nous « ben oui, vous comprenez, ma petite dame, subventionner les lycées français c’est le même principe que pour la sécu : tout le monde y a droit, même le milliardaire »…

Equité, non pas égalité. Egalité des chances, non pas « Egalité réelle ».

Posté par gilco, le 12 août, 2011 à 16:59

à lucio lebrune,
Je maintiens :
égalité sociale, c’est à dire salaire et avantages identiques pour tous, classification identique pour tous en fonction du travail effectué, de sa pénibilité, de la consicience professionnelle déployée.
Retraite selon le même calcul pour tous, ce qui veut dire suppression des retraites spéciales…
egalité fiscale pour tous les citoyens en fonction des salaires, primes, revenus de toutes sortes à incorporer dans l’assiette de le l’IRPP avec une tranche imposée de façons dissuasive pour les très hauts salaires