Les Démocrates

Démocrates de tout le pays, unissez-vous sur ce média social !

Participez !
Rejoignez la campagne
 
 

Miss France 2012 : Delphine Wespiser et un bilan bien mitigé

Comme vous le savez certainement, les Jeunes Démocrates de Bretagne (MoDem) ont dénoncé ces dernières semaines l’aide financière de la ville de Brest apportée à la société Endemol pour l’organisation de l’élection de Miss France sur TF1.

Nous nous devions donc de faire un bilan sur cet évènement qui s’est déroulé hier soir dans la cité du Ponant.

Les 237 000€ alloués par la ville de Brest (et l’ensemble des élus PS et UMP de BMO) à l’organisation de l’élection (par l’intermédiaire d’une subvention versée à Brest’Aim) ont été justifiés par la phrase suivante de François Cuillandre, Maire de Brest « On va avoir accès à 7 ou 8 minutes sur TF1 en première partie de soirée pour essayer de montrer les qualités de notre région ».  Cependant, à l’heure du bilan, que retiendra-t-on de cette élection Miss France 2012 ?

Miss Alsace, Delphine Wespiser, a été élue Miss France 2012

La première information que l’on retiendra de cette soirée est bien sûr le sacre de l’Alsacienne Delphine Wespiser qui remplacera donc Laury Thilleman Miss France 2011. Elle devient ainsi, à 19 ans, la 65e lauréate de ce concours parmi 33 candidates

D’ailleurs, comme le dit très bien le blogueur Kulteuro, la nouvelle Miss France nous rappelle extrêmement bien le cliché de la miss cul-cul incapable d’aligner deux phrases sans les avoir apprises par cœur alors que d’autres prétendantes auraient été bien mieux calibrées pour incarner l’image de la femme moderne et engagée.

Brest passe aux oubliettes

Le deuxième enseignement de la soirée, c’est bien le passage aux oubliettes de la ville de Brest durant l’émission. Nous avions donc raison de nous offusquer de l’aide apportée par la ville à une société qui a réalisé plus de 150 millions d’euros de bénéfices en 2010.

Je pense que les téléspectateurs se souviendront plus longtemps des reportages consacrés au Mexique que les quelques minutes affectés à Brest. Il n’y aura d’ailleurs eu aucune image des rues de Brest dans le reportage dédié à la ville…

Pire, les retombées directes sur la ville auront certainement été négligeables quand on sait que les Miss étaient logées dans un hôtel de la commune de Plougonvelin, Communauté de Communes du Pays d’Iroise.

Cette affaire aura été riche d’enseignement et j’espère que les justifications très confuses de la mairie de Brest n’auront pas été suffisantes pour endormir la vigilance des brestois vis-à-vis d’un Maire qui se dit PS tout comme du reste des élus de Brest Métropole Océane, UMP et PS confondus.

Retrouvez l’article de David Guillerm, directement sur son site, en cliquant ici.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 
David Guillerm
Facebook Twitter
 

Les commentaires sont fermés !